01 REFERENT SECURITE MISSION

Informations préliminaires sur le poste

Intitulé du poste : Référent sécurité mission
Rattachement hiérarchique : Chef de mission
Localisation du poste : Burkina Faso : Ouagadougou + déplacement terrain
Liens fonctionnels : Coordinateur logistique / coordinateur terrain
Création / Remplacement  : Création
Date d’arrivée souhaitée : ASAP
Durée du poste: 4 mois renouvelable (avec l’arrivée de nouveaux financements)

Informations générales sur la mission

Contexte
Première Urgence Internationale est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 250 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 3 millions de personnes dans 19 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et en France.

Positionnement / Stratégie de PUI dans le pays
PUI a pour vocation de répondre à l’ensemble des besoins de base non couverts des populations les plus vulnérables.
La mission PUI au Burkina Faso a ouvert en 2020 et PUI mène des projets santé dans la région de l’Est, dans le district sanitaire de Fada N’Gourma.

Axes de développement de la mission :
• Renforcer notre capacité de répondre aux besoins des populations des régions prioritaire du Burkina Faso afin d’assurer la bonne santé de ces populations vulnérables.
• Renforcer le système de santé et le continuum de soin dans la région de l’Est du Burkina Faso

Description du poste

Objectif global

L’Officier de sécurité est le point focal de la mission pour la veille contextuelle, humanitaire et politico-sécuritaire au Burkina. En conséquence de quoi :

(1) il/elle appuie la coordination pour la mise en œuvre d’un cadre cohérent et adapté de gestion de la sécurité sur la mission ;
(2) Appui les base opérationnelles dans la mise en place de protocoles de sécurité adaptés au contexte et aux opérations ;
(3) Appui la veille et l’analyse sécuritaire de la mission PUI ;
(4) il/elle représente l’ONG, par délégation du chef de mission, dans les fora de coordination sur la sécurité, auprès des autorités civiles et militaires des zones d’intervention de PUI.

L’officier de Sécurité adhère au code de conduite humanitaire et au principe « Ne pas nuire », à la charte et aux valeurs de PUI. Ce poste est mobile en fonction de l’évolution des zones d’intervention de PUI au Burkina Faso.

Responsabilités et champs d’actions
• Veille contextuelle
• Planification et gestion de la sécurité sur la mission : mise à jour des outils sécuritaires et coordination/contrôle de la mise en œuvre et du respect des procédures de sécurité sur la mission
• Représentation et coordination extérieure sur délégation du chef de mission par rapport à la sécurité
• Appui au développement opérationnel
• Elaboration et suivi du plan de formation sécu

Objectifs spécifiques et activités associées
1. VEILLE HUMANITAIRE / ANALYSE
• Il/elle s’informe de l’évolution des contextes humanitaire, politique et sécuritaire et assure le suivi des médias et de ses sources propres.
• Il/elle transmet les informations importantes de façon hebdomadaire sous la forme d’une revue thématique, et de façon ad-hoc en cas de crise, ainsi que des rapports mensuels de situation et d’analyse au l chef de mission ;
• Il/elle se tient informé auprès de personnes ressources du champ politique, universitaire, militaire, des évolutions des grandes orientations nationales et de la sous-région.
• Il/elle avertit le chef de mission de l’impact potentiel sur la mission de l’évolution du contexte humanitaire, politique et sécuritaire.
• Il met en place et entretien un réseau de collecte d’information.

2. PLANIFICATION ET GESTION DE LA SECURITE SUR LA MISSION
• En lien avec le Responsable logistique, appuie le chef de mission pour l’élaboration de plans de sécurité et de procédures adaptées et évolutives en fonction de la situation politico-sécuritaire des zones d’intervention de PUI.
• Il/elle identifie les besoins en formations internes ou externes des personnes en charge de la sécurité des biens et des personnes sur la mission (gardes, chauffeurs, logisticiens).
• Il/elle identifie les besoins en formations internes ou externes des membres de la mission sur le respect des règles de sécurité (en déplacement, comportement en mission, etc.).
• Il/elle coordonne avec INSO et OCHA pour la transmission d’informations et la participation aux réunions sécurité au niveau régional et sur invitation du chef de mission au niveau national.
• Il/elle communique en temps et en heure toute information relative à la sécurité dans nos zones d’interventions ou qui ont un impact sur la communauté humanitaire. Analyse les rapports d’incidents et suggère les mesures correctives nécessaires dans le cadre de la mise à jour de l’outil de suivi sécurité.
• Il/elle met à jour, développe et suit l’ensemble des outils et procédures liés à la sécurité.
• Il/elle conduit des audits sécurité auprès des équipes PUI sur le terrain.

3. REPRESENTATION ET COORDINATION EXTERIEURES
• Il/elle appuie le chef de mission dans le développement et le maintien de relations positives et impartiales avec les acteurs clés locaux : autorités Burkinabè, chefs coutumiers et religieux, forces armées, dans le but de mener un plaidoyer actif pour l’accès à l’espace humanitaire et le respect des principes d’intervention de PUI.
• Il/elle recueille les retours des partenaires de PUI, des acteurs clés et des représentants communautaires sur l’impact des activités de PUI et s’assure que l’approche « Ne Pas Nuire » est intégrée aux activités de PUI.
• Il/elle participe aux principales réunions de coordination, essentiellement au niveau du Burkina Faso, et en appui au CDM, en tant que représentant de l’association et en est un membre actif. Il/elle peut assister aux réunions nationales par invitation du la chef de mission. Il/elle rend compte de ses entretiens au chef de mission.
• Il/elle informe des initiatives de coordination nationale auxquelles le chef de mission pourrait avoir besoin de participer.
• Il/elle informe le chef de mission des besoins de négociation et de représentation avec les autorités locales.
• Il/elle facilite les visites de terrain des représentants des bailleurs, sur proposition du chef de mission.
• Il/elle tient à jour pour la mission une liste de contacts utiles des principaux interlocuteurs humanitaires et extra-humanitaires.

4. APPUI AU DEVELOPPEMENT OPERATIONNEL
• Il/elle contribue à l’élaboration de termes de référence pour la mise en œuvre de missions d’évaluation ou de diagnostic.
• Il/elle coordonne avec la coordination logistique et administrative que les moyens nécessaires à la mission sont mis en œuvre et disponibles.
• Il/elle facilite la prise de contact en amont de la mission avec les acteurs clé de la zone.
• Il/elle accompagne les équipes d’évaluation et rédige un rapport d’évaluation sécuritaire.
• Il/elle contribue à l’analyse du contexte évalué sur le terrain en vue d’élaborer des propositions de projets pertinentes et réalistes.

Zoom sur 2 activités prioritaires relatives au contexte de la mission

• Maintien de relations positives impartiales avec les nombreux acteurs impactant sur la sécurité et la capacité de PUI à accéder à ses zones d’intervention (espace humanitaire) ou à développer de nouvelles actions.
• Elaboration et mise à jour des cadres de gestion de la sécurité sur la mission.

Encadrement d’équipe
• Liaison officer

Autre
• Nombreux déplacements à prévoir.

Cette description de poste reprend les responsabilités principales inhérentes à ce poste. Il pourra cependant être demandé d’effectuer d’autres tâches que celles listées ci-dessus, sans que cela soit considéré comme une modification de contrat. Ainsi, une grande flexibilité est demandée dans cette fonction.

Composition du dossier
Les candidats qui souhaitent postuler doivent déposer, sous pli fermé :

– une lettre de motivation et
– un CV en français
– Le CNIB
– Copie des diplômes
– Contacts de deux personnes référence

Dépôt  des dossiers

Au bureau Première Urgence Internationale/Burkina Faso , quartier de Zogona, rue 13.26 (ex secteur 13) – En face ARISTHON LOCATION ou
Au Bureau Première Urgence Internationale/Burkina Faso, à Fada N’gourma, Secteur 6-Nord ; ou encore
A l’adresse e-mail : [email protected] au plus tard le vendredi 30 octobre 2020 à 17H00.
NB :
– Il est impératif de mentionner sur l’enveloppe ou dans l’objet de votre courrier électronique « PUI – recrutement BFA » avec intitulé du poste auquel vous postulez . Vous devez signer une liste d’émargement lors du dépôt physique de la candidature.
– Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront informé(e)s et les dossiers de candidatures ne pourront pas être retournés.

Avant de postuler, veuillez vous assurer que vous avez bien lu les exigences du poste et que vous remplissiez bien les conditions.

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !