ASSISTANT EN PASSATION DES MARCHES

POSTE : ASSISTANT EN PASSATION DES MARCHES

RECRUTEUR :  PROJET D’URGENCE DE FINANCEMENT DES DEPENSES RECURRENTES (PUFDR)

PAYS : BURKINA FASO

LOCALISATION : NP

 CONTRAT : CDD

DATE DE CLOTURE : 26 FEVRIER 2021 A 16H

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Gouvernement du Burkina Faso a bénéficié d’un financement de 100 millions de dollars américains de la Banque Mondiale pour la mise en oeuvre du Projet d’Urgence de Financement des Dépenses Récurrentes (PUFDR) dans l’optique de faire face à la situation alimentaire, sanitaire, et éducative difficile que connaît le pays depuis quelques temps.

Il convient de souligner que la vulnérabilité alimentaire de 2018, s’est accentuée avec une situation sécuritaire précaire et exacerbée dans les parties nord et est du pays. Depuis 2015, les attaques terroristes ont fait plus de 200 victimes au Burkina Faso. En plus des pertes en vies humaines, on enregistre 27 347 déplacés internes qui s’ajoutent aux 23 000 réfugiés maliens qui dépendent entièrement de l’aide d’urgence ainsi que des pertes matérielles (postes de police, de gendarmerie, et des bâtiments administratifs incendiés). À cela s’ajoute la fermeture de 359 écoles dont 336 écoles primaires et 23 écoles post-primaire et secondaire entre 2017 et 2018 dans les trois réglons (le Nord, l’Est et le Sahel), avec un effectif de 66 264 élèves dont 63 898 élèves pour le primaire.

Aux conséquences directes des attaques, s’ajoutent les conséquences indirectes. En effet, les dépenses allouées à la sécurité et à la défense du pays ont connu une progression exorbitante de 37,76%, passant de 179,5 milliards de FCFA en 2017 à 247,3 milliards de FCFA en 2018 en vue de doter les forces de défense et de sécurité en moyens logistiques et humains d’une part, et d ‘autre part, d’assurer la prise en charge des blessés, des déplacés et des familles des victimes. En outre, les dépenses de l’éducation ont connu une augmentation suite à l’organisation des examens de rattrapage dans deux régions (le Nord et le Sahel) au profit des élèves déplacés estimées à plus de 2 milliards de F CFA. Les dépenses pour les examens spéciaux devraient probablement connaître une hausse en 2019, au regard de l’expansion des attaques terroristes dans de nouvelles régions telles que la région du Sud-ouest. Ces dépenses imprévues ne sont pas sans conséquence sur la marge de manœuvre financière du Gouvernement à apporter un soutien aux populations vulnérables.

Dans l’optique de faire face à la situation alimentaire, sanitaire, et éducative difficile que connaît le

Burkina Faso, la Banque Mondiale a mis à la disposition de l’Etat burkinabé un appui sous forme de don à travers le programme d’urgence, d’un coût global de 100 millions de dollars américains, soit plus de 55 milliards de FCFA et d’une durée de trois ans (décembre 2018 à décembre 2021).

Le Gouvernement du Burkina Faso a bénéficié d’un financement de 30 millions de dollars américains de la Banque Mondiale pour la mise en oeuvre du Projet Gouvernance Economique et de Participation Citoyenne (PGEPC).

Ce projet qui est entré en vigueur depuis le 15 octobre 2016, est placé sous la tutelle du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID).

L’objectif de développement du projet est de renforcer la mobilisation des ressources intérieures et d’améliorer l’utilisation des ressources publiques par le renforcement des mécanismes de redevabilité, des systèmes de collecte des ressources et de gestion des dépenses publiques Il vise à aider le Gouvernement burkinabè à pérenniser les acquis en matière de gouvernance économique et à rendre le processus de lutte contre la corruption entamée, durable et irréversible.

Il va s’exécuter à travers quatre (04) composantes que sont :

  • Composante 1 : le renforcement de la participation citoyenne et de la redevabilité :
  • Composante 2 : l’amélioration de la mobilisation des recettes intérieures et de la gestion de la dépense publique :
  • Composante 3 : le fonds d’intervention rapide ;
  • Composante 4 : l’appui à la gestion du projet.

Ainsi, en vue d’accroître la célérité dans le traitement des dossiers de passation des marchés publics au cours de cette dernière année de mise en œuvre du projet, il est apparu nécessaire que le PGEPC renforce l’effectif du service en charge de la passation et de l’exécution des contrats.

Les présents termes de références ont pour but de servir comme cadre de recrutement de deux (02) assistants pour assister le spécialiste en passation des marchés dans le traitement quotidien des dossiers.

CONTENU DU POSTE

Position

Placé sous l’autorité du Coordonnateur et sous la supervision directe du spécialiste en passation des marchés (SPM), l’Assistant en Passation des Marchés a pour mission d’appuyer le spécialiste en passation des marchés (SPM) dans la planification, la passation et l’exécution des marchés financés par l’Association Internationale de Développement (IDA).

RESPONSABILITE

En ce qui concerne la Programmation :

  • Elaborer et tenir à jour le plan et le calendrier de passation des marchés en conformité avec le chronogramme d’exécution du projet et le plan de financement
  • Elaborer et tenir à jour le calendrier de passation des marchés suivant un modèle jugé acceptable par les PTF pour le Projet, comportant l’estimation prévisionnelle, la procédure de passation de marché acceptable selon les termes de l’Accord de Crédit, la préparation et l’approbation des appels d’offres, les consultations, l’évaluation des offres. L’approbation des propositions d’attribution des marchés, la signature et la notification des marchés et la livraison et la réception des marchés.
  • En ce qui concerne la préparation des dossiers d’appels d’offres :
  • Elaborer les dossiers standards d’appels d’offres pour les divers types de fournitures et les lettres d’invitation et contrats pour les services conformément aux directives de l’IDA et veiller à ce que ces modèles reçoivent les approbations nécessaires du bailleur de fonds et de l’Administration du BF,
  • S’assurer que les dossiers ont reçu les approbations nécessaires (au niveau national et auprès du bailleur de fonds),

En ce qui concerne la passation des marchés :

  • Prépare et faire publier les avis d’appels d’offres
  • Participer aux Commissions d’Attribution des Marchés ;
  • Représenter le PUFDR aux séances d’ouverture et d’évaluation des offres ainsi qu’aux séances d’attribution des marchés,
  • Elaborer la synthèse des travaux de la CAM en vue de la publication des résultats,
  • Veiller à l’établissement des rapports d’évaluation des offres et s’assurer que ceux-ci reçoivent les approbations nécessaires du bailleur de fonds et des membres compétents de l’Administration,
  • Faire la mainlevée des cautions ;
  • Suivre le circuit des dossiers afin qu’ils soient traités dans les meilleurs délais,
  • Assurer l’archivage des dossiers de la passation des marchés ;

En ce qui concerne l’exécution des marchés :

  • Organiser les commissions de réception des fournitures,
  • -Participer aux commissions de réception ; – Prendre les mesures nécessaires pour que les biens et services soient livrés et entreposés en sûreté aux endroits et dates précisés,
  • Assurer l’archivage des dossiers liés à l’exécution des marchés.
  • Archiver les dossiers.
  • Archiver tout document relatif à la passation et/ou exécution des marchés
  • Autres tâches
  • Assurer toute autre tâche à lui confiée par le coordonnateur du projet

QUALIFICATION/PROFIL

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire (Bac +3 ans minimum) en science de gestion (administration financière, administration publique, droit, économie, marchés publics) ou tout autre diplôme jugé équivalent :
  • Avoir au minimum trois (3) ans au moins d’expérience professionnelle en matière de passation des marchés dans une structure publique ou dans un projet ou programme de développement ;
  • Avoir une très bonne connaissance de la réglementation générale des marchés publics et des délégations de service publique au Burkina Faso et des procédures de passation des marchés financés par la Banque Mondiale ;
  • Avoir une bonne connaissance de l’outil informatique et des différents logiciels et navigateurs courants (World, Excel, Exploreur, Outlook …),
  • Avoir une aptitude à travailler en équipe et sous pression ;
  • Avoir un esprit d’initiative et une rigueur dans le traitement des dossiers.
  • Maîtrise de la langue Française (écrite et orale)

EXIGENCE DU POSTE

  • Avoir une bonne capacité d’analyse, de rédaction, de synthèse et de communication
  • Avoir un esprit d’initiative et une rigueur dans le traitement des dossiers
  • Avoir une aptitude à travailler en équipe ;
  • Être apte à travailler sous pression ;
  • Être immédiatement disponible.

COÛT ANNUEL

La rémunération de l’agent se fera conformément aux textes régissant les projets et programmes de développement au Burkina Faso.

DUREE DU CONTRAT

Le contrat sera conclu pour une durée allant jusqu’au 31 décembre 2021, avec possibilité de renouvellement annuelle sur la base de l’évaluation des performances, selon les textes en vigueur et en cas de prorogation du projet ou de la mise en œuvre d’une seconde phase du Projet

PROCEDURE DE SELECTION

  • La procédure de recrutement comporte une étape de présélection sur dossier et une étape d’entretien avec un jury sur la base des termes de référence du poste. La composition du dossier de candidature est la suivante :
  • Une lettre manuscrite de candidature adressée à Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de l’économie et des finances et du développement ;
  • Une copie certifiée conforme des diplômes, attestations de qualification
  • Un curriculum vitae détaillé, récent, daté et certifié sincère par le candidat :
  • Un extrait d’acte de naissance ou d’adoption légale ou de jugement supplétif en tenant lieu ;
  • Une copie du certificat de nationalité.
  • Le candidat retenu fournira te certificat de visite et de contre visite, un extrait de casier judiciaire datant de moins de trois mois et deux photos d’identité récentes.

Les candidats intéressés par le présent avis sont priés de déposer leurs dossiers, sous pli fermé portant La mention recrutement d’un l’Assistant en Passation des Marchés » au siège du Projet de gouvernance économique et de participation citoyenne (PGEPC) sis à Ouaga 2000 18 BP 131 Ouagadougou 18 côté Est de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP)Burkina Faso. Tel : 00226 25 37 43 07.

NB : Seuls les trente 30 premiers dossiers de Candidatures seront reçus

Date limite de dépôts des candidatures : Vendredi 26 février 2021 à 16H

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !