TERMES DE REFERENCES POUR LA MISSION D’EVALUATION A MI-PARCOURS DU PR

Partagez et envoyez cette annonce à vos amis !
Poste proposé : TERMES DE REFERENCES POUR LA MISSION D’EVALUATION A MI-PARCOURS DU PR
  1. Descriptif du Projet FED/2018/397-536

Le projet est mis en œuvre par le consortium ProgettoMondo Mlal-Croix-Rouge burkinabé.  Il a démarré le 1 juin 2018 pour une durée de 46 mois et est mis en œuvre grâce à la contribution financière de l’Union Européenne.

L’objectif général de l’action est de contribuer à réduire la prévalence de la malnutrition chronique chez les enfants de 0 à 59 mois dans la région des Cascades.

R1        Les femmes enceintes et mères d’enfants de 0 à 23mois des districts ciblés adoptent les pratiques optimales d’ANJE ;

R2       Les ménages produisent et consomment des aliments favorables à une bonne alimentation complémentaire des enfants de 6 à 23 mois et des femmes enceintes et allaitante

R3       Les acteurs locaux participent activement à la gouvernance de la nutrition aux niveaux village, communal et régional.

Les bénéficiaires directs de cette action sont d ‘une part les FEFA, les enfants de moins de 5ans, les ménages très pauvres, les PDI et leurs hôtes. Ils seront touchés par le projet et verront leurs conditions de vie améliorer à travers une alimentation saine et équilibrée. 

 

D’autre part, les ASBC/relais communautaires, les 6 OBC , les 2 OSC (Association Balokognouma et AGEREF), 18 groupements féminins, 100 moniteurs d’alphabétisation, 140 Agents de santé et 70 CSPS, 138 Comité Villageois de Nutrition, 581 conseillers municipaux bénéficient de renforcement de capacités.

 

Le projet « La Santé vient en mangeant » se déroule dans le cadre du programme de l’Union Européenne dénommé « PASANAD » (Programme d'appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à l’agriculture durable et à la résilience au Burkina Faso). L’Action est orientée à promouvoir le changement social et de comportement, ciblant tous les détenteurs de pouvoir dans l’entourage des femmes qui peuvent influencer l’adoption durable des pratiques optimales d’ANJE au niveau communautaire.

Dans le cadre du système intégré de Suivi Evaluation adopté par les partenaires ProgettoMondo Mlal et Croix-Rouge burkinabé, il est prévu la réalisation d’une évaluation intermédiaire externe, avec une approche participative, sur l’état de la mise œuvre de l’action.

Le rapport de l’évaluation intermédiaire devra fournir l’analyse et la vérification des principales variables d’évaluation – pertinence, cohérence, efficacité, efficience et impact – et variables transversales – équité de genre, interculturalité, impact environnemental - selon la méthodologie ROM déjà utilisé par le monitoring de la UE et en rapport à l’approche de la Théorie du Changement adopté par ProgettoMondo Mlal. Aussi, l'analyse du progrès du projets et des indicateurs établis devra produire des recommandations pour la programmation future des activités, vers l’étape finale du projet, inclus des recommandations sur la stratégie de sortie, le transfert des compétences et responsabilité des stakeholders impliqués, pour la pérennité de résultats obtenus.

L’évaluation sera réalisée par un évaluateur ou cabinet externe.

  1. Objectif de la mission 

Réaliser une évaluation intermédiaire externe de pertinence, d’impact, d’efficacité, d’efficience et de durabilité du projet « FED/2018/397-536 ».

  1. Plus spécifiquement  
  1. Evaluer la mise en œuvre de la stratégie d’intervention et l’état d’avancement et d’appropriation par les différents acteurs des activités du projet ;
  2. Apprécier le niveau des indicateurs inscrits dans le cadre logique du projet ;
  3. Apprécier l’avancement des variables principales et transversal d’évaluation ;
  4. Formuler des recommandations stratégiques pour le déroulement des activités afin d’atteindre les résultats prévus et maximiser la durabilité de l’intervention.

Pour ce faire, l’évaluateur se penchera sur le niveau de mise en œuvre des activités, le niveau des indicateurs, le niveau d’appropriation des actions dans le cadre du présent projet et formulera des recommandations concrètes.

Les résultats nous permettront de mieux nous projeter dans l’avenir en réorientant nos actions.

  1. Résultats attendus de la mission :

Les résultats attendus de la mission sont :

  1. La production d’un rapport d’évaluation intermédiaire avec un focus sur les recommandations
  2. La restitution des conclusions de l’évaluation et des recommandations avec le personnel du projet au cours d’un atelier organisé à cet effet
  1. Public cible de l’évaluation

Pour les activités de la promotion des pratiques optimales d’ANJE, le public cible est celui des FEFA de la zone d’intervention. Concernant les activités en rapport avec l’amélioration de l’accès à l’alimentation, elles se réalisent auprès de 600 ménages très pauvres et des 251 PDI des communes de Moussodougou, Ouo et Mangodara. Quant aux activités liées au renforcement de la gouvernance participative à la nutrition, elles se réalisent auprès des communes, des CEN et les associations et groupements féminins.

  1. Localisation de l’évaluation

Le projet est mis en œuvre dans 9 communes de la province de la Comoé :  Banfora, Tiefora, Niangolokodougou, Bérégadougou, Moussodougou, Soubakaniédougou, Sidéradougou, Mangodara et Ouo . Les 3 dernières communes constituent l’aire sanitaire du district de Mangodara et les 6 autres communes forment l’aire sanitaire de Banfora.

  1. Méthodologie de la mission

La méthodologie d’évaluation doit, en même temps, être participative (lors de la récolte des informations et des avis), quantitative (par rapport aux indicateurs et aux données mises à jour de la Base Line) et qualitative (à travers l’analyse des documents, les entretiens et les inspections de terrain). Chaque critère d’évaluation doit satisfaire aux consignes suivantes :

Qualité

Pour ce qui concerne le critère de la qualité de la logique d’intervention, il faudra l’évaluer en fonction :

  • De la pertinence, c’est-à-dire selon le degré de correspondance du projet aux priorités du contexte et aux besoins du groupe cible. 
  • De la cohérence, définie comme la juste proportion des moyens et des méthodes employés par rapport aux activités et aux objectifs prévus.

Degré d’appropriation

Pour ce qui concerne le degré d’appropriation il faudra prendre en considération :

  • la capacité effective des populations locales à l’appropriation de l’action et au maintien de sa durabilité ;
  • la capacité des acteurs du projet d’être autonomes pour continuer sur la piste tracée par le projet ;
  • les capacités du partenaire local à l’appropriation de l’action et au maintien de sa durabilité 
  • le renforcement des capacités des acteurs impliqués par le projet.

L’état d’avancement du projet

L’adéquation de l’état de mise en œuvre du projet par rapport à la programmation initiale et aux résultats attendus du projet.

Quel est le niveau d’avancement des activités des trois résultats ?

 Dans quelle mesure les résultats visés sont-ils obtenus ou en passe de le devenir ?

Quels sont les freins identifiés ? Y a-t-il des réorientations nécessaires ?

L’analyse des processus de mise en œuvre

Il s’agira d’évaluer les processus de la mise en œuvre des activités. Il reviendra au consultant d’analyser la pertinence des processus sur la base des guides méthodologiques développés dans le cadre du projet et les possibilités de mise à l’échelle des expériences.

Le suivi des indicateurs

Il reviendra d’évaluer les niveaux des indicateurs de résultats et d’activité en rapport avec les indicateurs consignés dans le document de projet et récoltés jusqu’alors. Il sera aussi l’occasion d’évaluer la pertinence des outils de collecte et de suivi des indicateurs du projet.

La méthodologie suivie par la mission d’évaluation devra comprendre au minimum les étapes suivantes : a) Rencontre de cadrage et de Briefing de l’équipe d’évaluation avec le consortium b) Exploitation documentaire c) Travaux de terrain dans la zone d’intervention du projet d) Elaboration du rapport provisoire e) Restitution et validation du rapport provisoire f) Elaboration et transmission du rapport final

  1. Produits attendus de la mission d’évaluation

Le chef de mission sera responsable de préparer et de livrer les produits suivants :

- A l’issue de la préparation (briefing) : un rapport de démarrage sur support numérique, avec les différents outils d’évaluation et la méthodologie consolidée de la mission (personnes et groupes à rencontrer, les moyens et les lieux de regroupement si nécessaires)

-A l’issue des travaux de terrain : un rapport provisoire d’évaluation contenant : l’évaluation de l’état de mise en œuvre (résultats et impacts), le niveau d’atteinte des indicateurs (résultats) et les recommandations stratégiques

- A l’issue de la restitution et de la validation : un rapport final, prenant en compte les observations et recommandations formulées lors de la restitution (format numérique sur support USB et papier), une présentation PowerPoint, joint au rapport final, la base de données de l’évaluation comprenant les outils de collecte et d’analyse, les données collectées sur le terrain en format numérique sur support USB et papier.

Profil recherché pour le poste : TERMES DE REFERENCES POUR LA MISSION D’EVALUATION A MI-PARCOURS DU PR
  1. Profil recherché pour l’évaluateur

La mission sera réalisée par un consultant compétent en matière d’évaluations de projets de développement et expert dans plusieurs des domaines suivants :

-Développement rural,

-Gestion de projets de développement rural

-Agronomie, gestion des terres et micro finance rurale

-Suivi-évaluation de projet et programme

-Santé publique

-Nutrition.

L’équipe d’évaluation devra être composée d’au moins de trois (3) experts dont un (1) assurera aussi la coordination et le bon déroulement qualitatif de l’évaluation (chef d’équipe). Les qualifications et expériences requises sont : 1)Un expert principal en sciences sociales de niveau minimum BAC + 5, avec des qualifications et compétences: - Evaluation des projets et programmes en Afrique Subsaharienne - Expérience des Cadres conceptuels de la malnutrition et secteurs sensibles à la nutrition (ex : formations, ateliers) - Expérience en conduite d’un ou plusieurs évaluations de projets ou programmes Multisectoriel en qualité de chef d’équipe  2)Un Spécialiste en nutrition avec un niveau minimum Master avec des qualifications et compétences: - Connaissance en politiques et programmes sectoriels au Burkina Faso (sécurité alimentaire, nutrition) - Analyse en Statistiques et épidémiologie nutritionnelles- Expérience dans les évaluations de projets ou programmes nutrition 3)Un spécialiste en Santé Publique de niveau minimum Master avec des qualifications et compétences: - Evaluation des projets et programmes en Afrique Subsaharienne ; - Connaissance en politiques et programmes sectoriels au Burkina Faso (Santé et nutrition, décentralisation du système de santé) - Expérience dans les évaluations de projets ou programmes .

Tous les experts devront en outre faire preuve de : - Bonne capacité de rédaction et présentation - Flexibilité et respect des délais - Disponibilité - Ouverture d’esprit - Capacité de travail dans un environnement multiculturel - Aptitude à se déplacer dans les zones d’évaluations - Une bonne maitrise du français parlé et écrit

  1. Durée et calendrier de la mission d’évaluation

La durée de la mission est de dix (10) jours. Cinq (05) jours seront dédiés à la préparation/analyse/rédaction, quatre (04) jours de mission sur le terrain et 1 jour pour la restitution des résultats. La mission sera réalisée dans la première moitié du mois de mars 2021.

Plan indicatif du processus

Description

Échéance

 

 

Préparation de l’évaluation?

- Définition des termes de la collaboration, et signature de la convention

-Rencontre de cadrage et de Briefing de l’équipe d’évaluation avec le consortium (définir la méthode de collecte des données, les guides d’entretien, personnes à rencontrer, etc.)

- Analyse documentaire 

- Rencontre des responsables de projets Nut PASANAD

 - Elaboration d’un rapport de démarrage

4 jours (8-11 mars 2021

-Travail de terrain?

- Elaboration de rapport provisoire et première réunion de restitution auprès de l’équipe projet  

4 jours (12-15 Mars 2021)

Elaboration du rapport final d’évaluation

16 mars 2021

Restitution finale de l’évaluation

18 mars 2021

3.Conditions de soumission

Les soumissionnaires devront introduire auprès de ProgettoMondo Mlal un dossier comprenant :

- Une offre méthodologique conformément aux termes de référence de la mission 

- Un planning détaillé des activités d’évaluation ;

- Un CV détaillé pour chaque expert mettant en lumière les qualifications et expériences requises (joindre obligatoirement les copies des diplômes, certificats, attestation et toutes autres preuves des expériences et qualifications citées)

 - Une offre financière suivant le modèle ci-dessous.

L’offre financière suivra le canevas suivant :

Désignation

Nombre

Coût unitaire (FCFA)

Coût total (FCFA)

1) Préparation – honoraires

02 jours

 

 

2) Mission terrain– honoraires

05 jours

 

 

3) Mission –atelier de restitution de l’évaluation

01 jours

 

 

4) Rapportage

02 jours

 

 

TOTAL

 

 

 L’offre ainsi constituée devrait parvenir au Bureau Pays de PMM cis à Ouaga, tel : 25360614 ou à l’adresse mail suivante [email protected] au plus tard le jeudi 04 mars  2021.

Pour le TDR  complet Merci de vous adresser uniquement par Email sus indiquées.    [email protected]

Les travaux sur le terrain commenceront au plus tard le 12 mars 2021 et l’atelier de restitution est prévu pour se tenir au plus tard le 19 mars 2021.

11 Evaluation des offres

 Evaluation technique :

L’évaluation technique des offres reçues se fera à l’aide de la grille d’évaluation basée notamment sur les critères de qualification et expérience des experts proposés pour cette mission. Seulement les offres obtenant une note technique de 60 % ou plus seront considérés comme techniquement acceptables et feront l'objet d'une évaluation financière

Evaluation financière :

 L'évaluation financière a pour objet d'identifier le soumissionnaire offrant le prix le plus bas.

Le comité d’évaluation sélectionnera au final le soumissionnaire ayant présenté l’offre techniquement conforme présentant la note globale la plus élevée. Toutefois si l’offre financière proposée par l’attributaire est hors enveloppe, le pouvoir adjudicateur se réserve le droit d’entamer des négociations afin de respecter l’enveloppe. A défaut de consensus l’adjudicateur se réserve le droit de réattribuer le marché au soumissionnaire classé deuxième.

12 Ressources disponibles

Le projet apportera tout appui jugé nécessaire pendant le déroulement de la mission conformément aux accords convenus entre les deux parties.

Critères de l'annonce pour le poste : TERMES DE REFERENCES POUR LA MISSION D’EVALUATION A MI-PARCOURS DU PR
Métier :
Métiers de la santé et du social
Métiers des services
R&D, gestion de projets
Secteur d´activité :
Agroalimentaire
Recherche et développement
Services autres
Type de contrat :
Temps partiel
Région :
Banfora
Ville : BANFORA
Niveau d'expérience :
Expérience entre 5 ans et 10 ans
Niveau d'études :
Bac+5 et plus
Langues exigées :
français bon niveau
Nombre de poste(s) : 1